Dans la colonie pénitentiaire, Philipp Glass

Avant l’ouverture de la prison de Corbas, l’Opéra de Lyon a programmé avec le SPIP (Service pénitentiaire d’insertion et de probation) dans les bâtiments de la nouvelle prison plusieurs représentations d’un spectacle, du 23 janvier au 4 février 2009. Il s’agit de In the penal colony, un opéra de chambre de Philipp Glass inspiré  de la Colonie pénitentiaire de Kafka.

L’objectif déclaré est de présenter au public la nouvelle Maison d’arrêt de Lyon, en remplacement de celles de Saint Paul, Saint Joseph et Montluc. Les spectateurs sont ainsi sensés suivre le parcours des familles qui rendent visite aux détenus en parloir, et par là-même de découvrir le monde carcéral de l’intérieur à l’occasion d’un spectacle.

Par ailleurs, comme plusieurs institutions culturelles de Lyon et de la région, l’Opéra de Lyon intervient en prison, au centre pénitentiaire de Saint Quentin Fallavier. Des activités artistiques sont menées par des musiciens et des chanteurs de l’Opéra à destination des détenus, ainsi que des spectacles pour faire découvrir les spectacle de l’Opéra. Ces activités sont menées notamment en collaboration avec GFC construction (Bouygues), qui participe également à  la construction d’établissements pénitentiaires (en particulier le centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse).

Si les actions culturelles en détention ne sont pas spécifiques à l’Opéra, il convient néanmoins de reconnaître l’utilité de ces projets pour les détenus. Ce qui n’empêche pas de se poser des questions sur les positions de certains acteurs de ces programmes. En revanche, la présentation d’un établissement carcéral comme lieu de spectacle est tout à fait contestable, tant du point de vue de l’efficacité (pour faire découvrir la vie en détention à un public non averti) que de la légitimité (en présentant une création artistique dans une institution judiciaire de privation de liberté).

Le partenariat de l’Opéra avec le centre pénitentiaire. 

Le spectacle de l’Opéra dans la prison de Corbas.

Les projets de GFC construction . 

Laisser un commentaire